Lynch-Bages

chateau-lynch-bages

Le vin de Château Lynch-Bages s'inscrit dans la ligne des grands Pauillac. Composé en majorité de Cabernet Sauvignon, il allie structure et finesse, élégance et longévité. Il se distingue en outre par son opulence. Généreux dès sa jeunesse, il évolue dans sa maturité vers plus de saveurs et de complexité.

L'affirmation du style propre à Lynch-Bages correspond à l'arrivée de Jean-Charles Cazes à la tête du domaine en 1934. Vinificateur innovant, emblématique d'une nouvelle génération de propriétaires sachant rompre avec la tradition, prenant des risques pour assurer des récoltes bien mûres, il était connu pour être souvent le dernier à vendanger à Pauillac. Dès 1945 se dessine la renommée du château, grâce à une série de grands millésimes. Certains, pourtant réputés difficiles à Bordeaux, s'avèrent particulièrement réussis à Lynch-Bages. Ses vins se distinguent par leur couleur profonde, leur trame tannique, leur extraction maîtrisée et leur élégante sensualité. Les millésimes vinifiés par André Cazes, et après lui Jean-Michel Cazes, confirment cette tendance.

Le style des vins s'affine au fil des années, gagnant en souplesse et en suavité, tandis que s'installe la régularité des vins dans le temps. Jusqu'à nos jours, Château Lynch-Bages se caractérise par son extraordinaire homogénéité qualitative. Puissant, racé et ouvert, le vin acquiert millésime après millésime une plus grande précision, alliant la distinction au caractère hédoniste qui fonde sa personnalité.

MILLÉSIMES

Assemblage :
73% cabernet sauvignon
15% merlot
10% cabernet franc
2% petit verdot

Troisième d'un trio de millésimes exceptionnels à Bordeaux et considéré comme une grande réussite.
Juillet et août furent les mois les plus secs depuis 1961. Juillet ayant enregistré les valeurs les plus élevées depuis l'existence des relevés de températures et août ayant été le plus chaud depuis 1928. Les fortes pluies de la fin du mois d'août arrivèrent donc à point et septembre fut relativement frais et sec ce qui engendra de parfaites conditions de vendanges.
Maturité, équilibre, harmonie et puissance caractérisent Lynch-Bages 1990.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)

Assemblage : 76 % cabernet sauvignon, 15 % merlot, 7 % cabernet franc, 2 % petit verdot

Millésime précoce, 1995 fut forgé par les mois de juin, juillet et août qui s’imposèrent comme les plus secs et les plus torrides des quarante dernières années. 1995 est très proche de 1990 dans ce domaine et, grâce aux bonnes conditions climatiques de l’été, les raisins sont arrivés à l’approche de la récolte avec une constitution excellente.

Cependant, exactement comme pour les quatre millésimes précédents, le temps se détériora dès la première semaine de septembre, alors que débutaient les vendanges. Les pluies ne durèrent que du 7 au 19 septembre alors qu’elles avaient persisté pendant tout le mois les deux années précédentes. Certes, ces précipitations ont engendré des inquiétudes à la veille du ramassage ; mais elles furent utiles pour compenser des excès de sécheresse dont les conséquences auraient pu être néfastes.

On ramassa le cabernet sauvignon fin septembre et on fut récompensé par des raisins parfaitement mûrs.

Lynch-Bages 1995 offre la suavité des 1985 avec une fermeté de tanins rappelant 1986.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 79% cabernet sauvignon, 13% merlot,
6% cabernet franc, 2% petit verdot

Grand millésime des années 90, les conditions de maturation et de récolte favorisèrent cette année là le cabernet sauvignon, cépage dominant de notre assemblage. Les conditions climatiques pour le moins atypiques du millésime furent également bénéfiques à notre appellation. Au début du mois de septembre, les grappes étaient dans un état sanitaire parfait mais manquaient encore un peu de maturité. Un superbe anticyclone s'installa alors sur la région alternant des journées chaudes et ensoleillées et des nuits fraîches.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (50 % de bois neuf)
Assemblage : 75 % cabernet sauvignon, 15 % merlot, 10 % cabernet franc

1997 est un millésime très précoce avec une floraison assez homogène fin mai. La vigne est en avance de 2 à 3 semaines sur une année normale. Juillet et août sont plus irréguliers. Un mois de juillet un peu frais retarde légèrement la véraison. Le mois d’août est chaud et humide. Cependant, un anticyclone s’installe dès la fin du mois d’août pendant plusieurs semaines et assainit la situation. Un très beau mois de septembre, chaud et ensoleillé, précède les vendanges, qui se déroulent ensuite dans les meilleures conditions possibles.

Grâce à la stabilité du beau temps, les dates de début de vendanges sont retardées et le travail des vendangeurs est arrêté plusieurs fois pendant quelques jours afin d’attendre la maturation parfaite de chacune des parcelles. 1997 est considéré à l’époque comme le millésime des plus longues vendanges !

Les vendanges commencent le 15 septembre et s’achèvent le 3 octobre.

Particularité du millésime : Lynch-Bages 1997 se caractérise par une très bonne maturité. Séduisant, affable et souple (faible acidité, ph élevé) il est très attrayant de par son côté précoce.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (60 % de bois neuf)
Assemblage : 73 % cabernet sauvignon, 15 % merlot, 10 % cabernet franc, 2% petit verdot

Après un hiver peu rigoureux, la vigne a une semaine d’avance par rapport à normale. La deuxième quinzaine de juin, le mois de juillet et début août sont particulièrement secs, mais avec des températures très moyennes. Les températures remontent début août pour devenir caniculaires. Début septembre, on attend la pluie pour faire repartir le processus de maturation, et les 2, 3 et 4 septembre, la région bénéficie d’averses salutaires pour les vignes assoiffées. Puis le temps s’éclaircit, et des conditions idéales du 13 au 20 septembre viennent parfaire la maturité. Un temps plus instable avec de fréquents passages pluvieux s’installe ensuite pendant les derniers jours de septembre et les premiers dix jours d’octobre.

L’état sanitaire du raisin demeure satisfaisant mais le tri de la vendange est très rigoureux. En effet, les tables de tri, mises au point depuis 1993, montrent cette année toute leur valeur.Les vendanges commencent le lundi 28 septembre et s’achèvent le 9 octobre grâce à la mise en place d’une quatrième équipe, et au prêt d’une table de tri supplémentaire.

Particularité du millésime : Lynch-Bages 1998 se caractérise par une charpente tannique assez ferme et une fraîcheur soutenue par une belle acidité. C’est un vin bâti pour une longue garde.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (60 % de bois neuf)
Assemblage : 73 % Cabernet sauvignon, 15 % Merlot,
10 % Cabernet franc, 2 % Petit verdot

Un millésime de vigneron

Souvent considéré comme un millésime de vigneron, 1999 a connu les conditions climatiques les plus extrêmes de la dernière décennie.

Après le passage de plusieurs tempêtes au début du mois d’août, la seconde quinzaine du mois a été sèche et chaude. Les appellations du Médoc et plus particulièrement Pauillac ont toutefois réussi à tirer leur épingle du jeu en vendangeant la majorité des Cabernet pendant la dernière semaine de septembre, sous un climat sec.

À Lynch-Bages, les vendanges ont débuté le 23 septembre avec les Merlot suivi des Cabernet franc, et enfin des Cabernet sauvignon. Grâce à la composition très locale de nos équipes, nous avons pu vendanger à la carte, en fonction de la maturité des parcelles.

Souple, élégant et bien équilibré, Lynch-Bages 1999 offre une belle longueur en bouche et des tanins enrobés, ainsi qu’une finale entre fruit et réglisse.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 71 % cabernet sauvignon, 16 % merlot,
11 % cabernet franc, 2 % petit verdot

L'hiver 1999/2000 restera marqué dans les mémoires des médocains par la tempête du 27décembre, véritable tornade qui dévasta en quelques heures de magnifiques forêts de pins. Le millésime s'illustra également par deux phases distinctes : après un hiver doux et un printemps humide, le premier semestre fut plutôt mauvais en termes climatiques. Cependant, lors du second semestre, on assista à un retournement spectaculaire des tendances avec un magnifique été indien. D'une superbe complexité, Lynch-Bages 2000 a tout à fait sa place parmi les grands millésimes du siècle.

Ageing: Wooden barrels for 15 months (65% new wood)
Blend: 78% Cabernet Sauvignon, 15% Merlot, 5% Cabernet Franc, 2% Petit Verdot

After a regular bud-burst at the beginning of the month of April, we had a rather humid spring, but with very little mildew pressure, contrary to the spring of 2000. The flowering took place during a short sunny period, and was then very homogeneous. Quantity of grapes was about average. Summer showed a regular temperature, except for two series of a few very hot days at the end of July and mid-august, which blocked the maturation for some time.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (65 % de bois neuf)

Encépagement : 80 % cabernet sauvignon, 12 % merlot, 6 % cabernet franc, 2 % petit verdot

L’été 2002 restera longtemps dans la mémoire des vacanciers de notre région comme une catastrophe nationale ! Le raisin, lui aussi, souffre de conditions peu souriantes : une alternance de journées peu ensoleillées et de petites pluies freinent la maturation et la véraison se déroule tant bien que mal sous un ciel peu clément. Les grappes sont de petite taille mais assez compactes et vers la fin août, enfin uniformément verrées.

Enfin, la dernière semaine du mois d’août voit le retour d’un anticyclone qui s’installe pour une durée exceptionnelle. Les effeuillages effectuées fin août permettent au raisin de profiter du maximum d’ensoleillement durant le magnifique mois de septembre. La maturation est enfin débloquée et progresse très rapidement, aidée il est vrai, par le faible rendement potentiel. Les grappes sont peu chargées et mûrissent donc de façon rapide et homogène. L’état sanitaire reste parfait. Les vendanges débutent le 30 septembre et se terminent le 15 octobre au matin. Elles se déroulent dans des conditions d’ensoleillement exceptionnel. Bref, l’été indien sauva le millésime, favorisant plus particulièrement le cabernet sauvignon, cépage majoritaire de notre assemblage.

Millésime parfois oublié au milieu d’années exceptionnelles, Lynch-Bages 2002 se révèle charnu, ample et charmeur.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 75% cabernet sauvignon, 15% merlot,
8% cabernet franc, 2% petit verdot

Le millésime de la canicule

Tout au long du 20ème siècle, seuls huit millésimes ont connu des températures aussi élevées pendant une période aussi longue.

Le mois d’août a été extrêmement chaud en France, mais dans son ensemble, le vignoble bordelais a bien résisté à cette vague de chaleur.

Le début du mois de juillet a fort heureusement enregistré quelques précipitations qui ont favorisé le bon épanouissement des vignes. De l’avis général, c’est dans le nord du Médoc et plus précisément à Pauillac et Saint-Estèphe, que les conditions extrêmes ont favorisé une exceptionnelle concentration.

Jamais auparavant on n’avait constaté un écart aussi important de maturation (12 jours) entre les Cabernets et les Merlots. Cependant, la clémence du climat nous a permis d’attendre la pleine maturité des Cabernet. La vendange des Merlot a eu lieu les 11 et 12 septembre, et celle des Cabernet pendant la dernière semaine de septembre. Il n’y a pas eu une goutte au cours des deux semaines de vendanges.

Lynch-Bages 2003 séduit par son opulence et révèle de merveilleuses notes de fruits mûrs.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (60 % de bois neuf)
Assemblage : 84% cabernet sauvignon, 9% merlot,
5% cabernet franc, 2% petit verdot

Une excellente analyse gustative avec un taux d'alcool et des teneurs en tanins élevés, une couleur intense et de bonnes caractéristiques générales placent le millésime 2004 à un niveau comparable aux millésimes précédents (2003 inclus).
Lynch-Bages 2004 évoque la concentration du millésime 1996 combinée à la fraîcheur du 2001. Le nez offre des arômes de cassis et cerise et sa bonne structure suggère un grand vin de garde.

Ageing: French oak barrels for 15 months (80% new wood)
Blend: 72% Cabernet Sauvignon, 15% Merlot, 12% Cabernet Franc, 1% Petit Verdot

The 2005 vintage is one of our greatest vintages of recent decades.
2005 vintage characteristics in a nutshell:
• A warm summer,
• Near-drought conditions,
• Harvest remained largely free of rainfall, and the fruit was brought in by relaxed and happy workers. The potential of the vintage was already clear, even before the first fermentations were finished.

Lynch-Bages 2005 was aged in 80% new oak which is the most we have ever used, feeling it necessary to cloak the exceptional fruit and powerful tannins.

Wine Advocate #196 - Aug 2011 - Robert Parker:
« As one might suspect, the dense purple-hued 2005 is still tannic, firm and young, with concentrated blackberry and cassis fruit, beautiful ripeness, a full-bodied mouthfeel and undeniable youthfulness. Tasting like a 2-3 year old wine rather one that has passed its sixth birthday, it is potentially one of the longest lived Lynch Bages since the remarkable 1989 and 2000. Anticipated maturity: 2017-2030+. »

The Wine Advocate 94+/100 - Wine Spectator 93/100 - Jancis Robinson: 17/20 -

5/5 Stars - Medoc 2005 - Decanter Award Winners - July 08

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 73 % Cabernet sauvignon, 15 % Merlot,
10 % Cabernet franc, 2 % Petit verdot

Un millésime classique et mûr

Le millésime 2006 a été influencé par trois facteurs clés :

• de faibles rendements : en raison de la sécheresse, nous avons constaté de façon notable une réduction du nombre moyen de grappes par pied.

• une vague de chaleur : les mois de mai, juin et juillet ont enregistré des températures très élevées et de faibles précipitations, soit des conditions climatiques comparables à 2005.

• Un mois d’août frais et humide.

Le redoux et les pluies modérées de la fin du mois de septembre, associés aux conditions tièdes et sèches du début du mois d’octobre, nous ont permis de récolter des raisins parfaitement mûrs.
Les vendanges se sont déroulées entre le 19 septembre et le 5 octobre.
Avec ses arômes, de cassis, vanille et des notes épicées, Lynch-Bages 2006 est encore jeune et tannique tout en présentant une arrière-bouche complexe.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 75 % cabernet sauvignon, 15 % merlot, 8 % cabernet franc, 2 % petit verdot

« L’année de la tortue »

Après une fin de mois d’août pluvieuse, début septembre voit un climat estival s’installer pendant plus d’un mois et demi. Les vendanges démarrent le 25 septembre sous un soleil radieux, avec une semaine de décalage par rapport à 2006.

Les premiers écoulages confirment une belle concentration en anthocyanes avec des tanins fermes mais charmeurs. L’acidité bien présente avant la fermentation malolactique donne beaucoup de fraîcheur et d’équilibre aux vins. Le profil du millésime se dessine alors :couleur intense, arômes très nets de fruit, acidité présente, tanins charnus et frais.

C’est un millésime de plaisir et d’élégance.

Lynch-Bages 2007 est dans l’équilibre et la finesse. Le nez est marqué par la fraîcheurdu fruit qui se marie subtilement avec le bois. La bouche est ronde, onctueuse et fondue.Les tanins sont soyeux et bien mûrs. La finale éclatante est d’une grande classe et d’une étonnante longueur.

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (75 % de bois neuf)
Assemblage : 78 % Cabernet sauvignon, 13 % Merlot,
7 % Cabernet franc, 2 % Petit verdot

Eloge de la lenteur

Comme pour le millésime 2007, la période estivale a été dominée par une forte pluviométrie et une grisaille persistante. Heureusement, une belle arrière-saison est venue sauver la récolte.
En effet, 2008 présente les similitudes suivantes avec 2007 :

  • Débourrement précoce mais inégal

  • Été frais et humide

  • Embellie miraculeuse
    Comme en 2007, la douceur des mois de septembre et octobre a sauvé le millésime. Les vendanges ont commencé le 30 septembre et se sont terminées le 19 octobre, avant les premières gelées.

    Cette année encore, nous avons encore constaté qu’une viticulture interventionniste sur des vignobles de grande surface favorise la production de baies extrêmement concentrées.

Lynch-Bages 2008 révèle d’agréables arômes de cerises noires et de mûres avec des notes de fleurs séchées et de tabac. Très vive, la bouche présente une excellente acidité et structure tannique. Les maîtres mots de ce millésime sont intensité, profondeur et structure.

Elevage : Fûts de chêne français pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Assemblage : 76% cabernet sauvignon, 18% merlot,
4% cabernet franc, 2% petit verdot
Production : 68% de la récolte

"Sous le soleil exactement..."
Le millésime 2009 s’est présenté sous les meilleurs auspices : bonne pluviométrie, beaucoup de soleil, alternance de nuits fraîches et de journées chaudes, superbe mois de septembre, beau temps sec pour les vendanges. La maturité et l’état sanitaire des raisins étaient parfaits, les vins sont riches et concentrés mais bien équilibrés. Tous prédisent un millésime au moins équivalent à 2005, voire supérieur, peut-être proche des grands millésimes des années 40...

Le vin est tout en équilibre et puissance. La couleur est profonde et le nez témoigne d'un millésime solaire, d'une remarquable maturité, sur des notes de cassis et fruits noirs. En bouche, l'attaque est franche et onctueuse et les tanins charnus s'imposent par leur densité et leur finesse.
Riche et opulent, souligné par une rafraîchissante acidité qui lui assure un équilibre parfait, le 2009 se distingue par sa finale d'une incroyable longueur.
Mars 2010

Elevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (70 % de bois neuf)
Encépagement : 79 % cabernet sauvignon, 18 % merlot,
2 % cabernet franc, 1 % petit verdot
Production : 70 % de la récolte

« Bis repetita placent... »
Horace, Art poétique,V.365.
Après un superbe millésime 2009, le millésime 2010 s’inscrit lui aussi dans la catégorie des vins d’exception. L’un comme l’autre présentent un taux d’alcool une teneur en tanins élevés, et une couleur très profonde. Leur différence réside dans une plus grande acidité constatée en 2010. En effet, la combinaison de nuits fraîches et de températures plus basses qu’en 2009 ont favorisé des niveaux d’acidité bien plus élevés en 2010.
En résumé, la croissance a été marquée par une faible pluviométrie et des températures clémentes, ce qui s’est traduit par des baies de petite taille, à la peau épaisse, riches en tannins, d’une couleur intense et d’une étonnante fraîcheur sur le plan aromatique.Le climat ensoleillé mais relativement doux qui s’est installé pendant la maturation a contribué à préserver le fruit et l’acidité. Les vendanges ont débuté le lundi 27 septembre dans des conditions estivales et se sont terminées le 14 octobre.

Château Lynch-Bages 2010 réunit toutes les caractéristiques d’un grand millésime. Il est encore tôt pour le décrire précisément, mais sa couleur profonde, sa complexité, la générosité de son fruit, sa fraîcheur et la densité de ses tannins laissent entrevoir un formidable potentiel de garde.

Élevage : Fûts de chêne pendant 15 mois (75 % de bois neuf)
Assemblage : 72 % cabernet sauvignon, 23 % merlot,
3 % cabernet franc, 2 % petit verdot

« Le sacre du printemps »
L’année 2011 était pour le moins insolite, avec un printemps extrêmement sec et chaud qui a favorisé une floraison précoce dans d’excellentes conditions. Plus frais et plus humide, le mois de juillet a débouché sur un mois d’août mitigé, avec des températures inférieures aux normales saisonnières, des pics de chaleur et des orages. Sec et chaud, le mois de septembre a contribué à la maturation finale des baies.

Les vendanges ont démarré au Château Lynch-Bages le 12 septembre, soit presque deux semaines plus tôt qu’en 2010, et se sont terminées le 28 septembre.

Une chaine de réception complémentaire, équipée d’un nouveau système d’égrenage et d’une trieuse optique, est expérimentée afin de recevoir exclusivement la vendange issue des parcelles considérées comme les plus difficiles ou les plus hétérogènes.

Après deux millésimes solaires et puissants, 2011 se distingue par l’expression d’un fruit bien mûr, de tanins fins et enrobés, et d’une bonne fraîcheur qui lui assure un équilibre classique.