Blog

Cliquez pour en savoir
Juillet 2015

Fertilisation géolocalisée, une variante de la viticulture de précision

Après avoir cartographié l’ensemble du vignoble avec un géo-référencement au centimètre près, Lynch-Bages pratique aujourd’hui la fertilisation géoréférencée sur l’ensemble de la propriété. Explications sur cette innovation technologique avec Nicolas Labenne, directeur technique du Château Lynch-Bages.

Fertilisation géolocalisée

Cette année, le Château Lynch-Bages innove de nouveau avec la fertilisation géolocalisée de son vignoble. De quoi s’agit-il ?

Nicolas Labenne : « Notre connaissance fine du vignoble et l’innovation technologique nous permettent aujourd’hui de pratiquer une viticulture de précision. Ainsi, nous modulons désormais l’épandage des doses d’amendements organiques et minéraux sur l’ensemble du vignoble avec la possibilité de fractionner des zones d’application inférieure à 5 mètres. Cette opération présente deux avantages : réduire les apports – de 15 à 20 % - et, surtout, mieux les répartir selon les besoins de chaque zone prédéfinie. »

Pourquoi ce pas peut-il être franchi aujourd’hui ?

NL : « C’est le résultat d’un travail démarré en 2009, avec une étude de résistivité et de potentialité des sols notamment. Il s’agissait de mesurer l’hétérogénéité intra-parcellaire de notre vignoble. De ce long travail de cartographie, enrichi d’analyses propres au végétal, nous avons défini cinq grandes classes de terroirs aux potentiels qualitatifs différents au sein de la propriété. Nous avons utilisé cette connaissance dès 2009, pour créer un découpage d’une trentaine de sous-zones de récolte afin de réaliser des vendanges sélectives. Aujourd’hui, avec les avancées technologiques de nos partenaires, nous franchissons une nouvelle étape et entrons dans la viticulture de précision, avec des applications comme la fertilisation géolocalisée. »

Quels sont les avantages pour le vignoble et, in fine, pour le vin ?

NL : « On est ici dans le détail. Et c’est une multitude de détails qui fait la qualité d’un vin. Les applications déjà réalisées commencent à livrer leurs premiers résultats, comme une meilleure homogénéité du végétal et, ensuite, une constitution du moût avec notamment des taux d’acidité plus stables et une meilleure concentration en sucres. L’impact est aussi environnemental : cette viticulture, plus judicieuse et précise, nous permet un suivi optimal et un développement durable pour le Château. Elle permet par exemple, des économies d’intrants, y compris bientôt pour les traitements phytosanitaires, mais aussi de mieux gérer le renouvellement du vignoble et son homogénéité à long terme. »

La viticulture de précision à Lynch-Bages, en bref

Étape 1 : observation
Pour mieux connaître le vignoble, Lynch-Bages établit depuis 2009 un géo-référencement détaillé de son vignoble (rangs, orientation, longueur, surface réellement plantée, etc.), avec satellites, drones et GPS.

Étape 2 : caractérisation
À l’aide des données recueillies, qui ont mis en évidence une grande variabilité du vignoble, un nouveau zonage intra-parcellaire est effectué.

Étape 3 : préconisation
Effeuillage, fertilisation, renouvellement, etc. La stratégie de viticulture de la propriété est entièrement revue et optimisée.

Étape 4 : mise en œuvre
Les premiers essais de fertilisation géolocalisée sont effectués en 2012. Avec la carte géo référencée insérée dans le GPS du tracteur, les intrants sont régulés, soit par variation du débit de l’épandeur (apports minéraux), soit par variation de la vitesse d’avancement du tracteur (compost végétal naturel). C’est tout le cycle de production (adaptation des effeuillages, renouvellement, vendanges sélectives, etc.) qui profite de l’innovation.

Cliquez pour en savoir
Juin 2015

BBR et VINIV soutiennent l’alphabétisation des enfants défavorisés

Le célèbre caviste londonien Berry Bros. & Rudd (BBR), également considéré comme le plus ancien marchand de vins & spiritueux au Royaume-Uni, partenaire de VINIV depuis 2014, a lancé une initiative originale : recueillir des fonds au profit de l’association caritative Room to Read, qui œuvre à l’alphabétisation d’enfants dans les pays en voie de développement.

BBR a acheté 10 barriques (soit 2 880 bouteilles) de « Widely Read », le vin créé avec VINIV pour l’opération. L’assemblage a été déterminé le 31 mars 2015 par Stephen Bolger (VINIV), Eric Boissenot (récemment nommé « l’œnologue-conseil le plus influent dans le monde du vin » par The Drinks Business), Jancis Robinson (journaliste du Financial Times – lire l’article « Blend ambition ») et Simon Staples (BBR).

Le lendemain, près de 570 bouteilles de « Widely Read » ont été vendues lors d’un dîner caritatif organisé à Tokyo (Japon). Une première étape avant de nouvelles ventes aux enchères organisées dans plusieurs villes, dont Paris (France) et Londres (Royaume-Uni).

Pour soutenir ce beau projet, VINIV a choisi à son tour d’offrir une barrique du millésime 2014 à Room to Read Japon.

Cliquez pour en savoir
05 Mai 2015

Mise en bouteille de Blanc de Lynch-Bages 2014

Après six mois d’élevage en barriques, Blanc de Lynch-Bages 2014 a été mis en bouteille dans la seule journée du mardi 7 avril 2015 à la propriété près de Pauillac, dans le Médoc.

Réalisée sous azote afin de garantir la qualité du vin, la mise en bouteille s’est déroulée dans des conditions optimales. La fraîcheur de juillet-août 2014 et le temps clément de septembre ont été propices à un beau millésime de blanc sec. Blanc de Lynch-Bages 2014, extrêmement riche et frais, développe en bouche un superbe volume et une agréable vivacité.

Les secrets de la mise en bouteille

L’occasion se prête à partager les « secrets » techniques qui font notre vin blanc. Son assemblage, tout d’abord : 52 % de sauvignon blanc, 28 % en sémillon et 20 % de Muscadelle.

Mise en bouteille du Blanc Lynch-Bages

Saviez-vous que jusqu’en 2010, Blanc de Lynch-Bages était mis en bouteille en juin ? Depuis, nous avons opté pour une mise plus précoce en avril afin de conférer au vin une plus grande fraîcheur et de le laisser reposer plus longtemps avant d’être mis à disposition des amateurs en septembre.

C’est également depuis 2010 que nous avons choisi des bouchons de 25 mm de diamètre (soit 1 mm de plus qu’à l’accoutumée), de façon à diminuer la diffusion de l’oxygène dans la bouteille. Enfin, nous avons adopté un repérage optique qui permet d’orienter le bouchon et de choisir le plus « joli » des deux bouts qui sera en contact avec le vin.

Cliquez pour en savoir
29 avril 2015

Millésime 2014 : que retenir de la semaine des Primeurs 2015 ?

Fréquentation, notations, appréciations… La semaine officielle des Primeurs, organisée par l’Union des Grands Crus de Bordeaux (UGCB) du 29 mars au 3 avril 2015, a donné la tendance du millésime 2014. Le bilan pour Château Lynch-Bages et les Domaines Jean-Michel Cazes.

1. Millésime 2014 : la rive gauche a le vent en poupe

De l’avis de l’ensemble des observateurs, 2014 est le millésime du Cabernet-Sauvignon. Après un été frais et humide, ce cépage tardif a en effet profité à plein du soleil de septembre. Un été indien médocain exceptionnel, qui a même prolongé ses rayons jusqu’à la mi-octobre, permettant au Cabernet-Sauvignon d’atteindre sa parfaite maturité, en sucre comme en tanin. 

Le millésime 2014 vu par Jean-Charles Cazes

Intensité et profondeur caractérisent Lynch-Bages 2014

« Intensité », « puissance », « profondeur » sont quelques uns des adjectifs qui sont ressortis des premières dégustations, annonçant des vins de grande garde.

Ailleurs, et notamment dans le Minervois, la climatologie capricieuse – voire dramatique pour certaines régions – a sollicité des prises de décision rapides et un tri rigoureux pour atteindre la qualité voulue. Epargnée par les averses de grêle, la vigne de L’Ostal Cazes a notamment livré de superbes syras.

2. Fréquentation en hausse à Lynch-Bages

L’enthousiasme ressenti autour de ce millésime 2014 sur la rive gauche s’est confirmé par la hausse de la fréquentation à Château Lynch-Bages pendant la semaine officielle des Primeurs, avec 30 % de dégustateurs de plus qu’en 2013.

Top 5 des nationalités présentes

 

Répartition de la fréquentation à Lynch-Bages

Merci à tous les participants !

Cliquez pour en savoir
29/04/2015

Lynch-Bages primé par Asia Tatler et Vivino

Chaque année, les lecteurs du magazine lifestyle Asia Tatler désignent leurs hôtels, villes, compagnies aériennes, designers de mode et… vins préférés.

En 2014, Lynch-Bages a reçu le grand prix des lecteurs de Hong Kong dans la catégorie vins.

Dans le même temps, Blanc de Lynch-Bages 2011 s’est classé n°1 dans la catégorie des Bordeaux blancs les mieux notés sur l’application Vivino et se voit décerner un Wine Style Award.

 

Diplôme Vivino Wine Style Award 2014

 

Ce classement est le produit des 13 millions d’avis et notes de dégustation publiées durant l’année par les quelque 8 millions d’utilisateurs de Vivino sur téléphones mobiles, l’application la plus utilisée pour les avis sur le vin.

Cliquez pour en savoir
Juin 2014

Des drones à Château Lynch-Bages : la technologie au service du vignoble

Depuis juin 2014, Château Lynch-Bages a commencé une étude basée sur la télédétection aérienne avec l’entreprise Telespazio, filiale du groupe Thalès. Objectif : atteindre une maîtrise toujours plus fine du vignoble.

Cette étude, basée sur la cartographie réalisée par des images captées du ciel par des drones et des ULM (Ultra-légers motorisés), a pour but une connaissance accrue du vignoble, une adaptation des pratiques viticoles (notamment la fertilisation géolocalisée et les travaux en vert) ou encore des vendanges sélectives.

L’avis de Nicolas Labenne, directeur technique de Château Lynch-Bages

« Le concept proposé par Telespazio, EarthLab & Millésime, permet d’obtenir une analyse extrêmement précise de l’état du matériel végétal du vignoble. Cette technologie doit nous permettre une compréhension encore plus fine de nos 50 types de sols. Pour nous, il s’agit aussi de réaliser un bilan général pour optimiser notre politique de renouvellement. »

Pages